Cat power ou la réinvention permanente

Publié le par Nicolaoua

http://farm5.static.flickr.com/4139/4892809557_7faf436231_b.jpg 

 

L'un des talents les plus connus de Chan Marshall est sa capacité à reprendre des chansons écrites par d'autres artistes et de se les approprier complètement, au point de les transformer en chansons de Cat Power et de faire oublier les versions originales. Ce qui est moins connu en revanche, c'est l'habitude qu'a Cat Power de revisiter son propre répertoire et de réinventer ses propres interprétations. Depuis Bob Dylan, de nombreux artistes transforment leurs chansons pour la scène, mais Chan Marshall le fait également dans ses disques. Petit retour sur une surprenante façon de jouer avec ses propres créations...

 

Dès l'album "what would the community think", Cat Power reprend Enough, un titre de son précédent album "Myra Lee", les 2 versions étant sensiblement similaires. "What would the community think" sera lui-même revisité à 2 reprises, la première fois à l'occasion de "The Covers Record", sur lequel Cat Power propose un nouvelle version d' "In this hole". La seconde relecture de l'album est toute récente puisqu'il s'agit de "King Rides By", dont une version complètement réorchestrée et méconnaissable, est sortie fin décembre sous la forme d'un single en téléchargement au profit d'une organisation caritative.

 

"Moon Pix" donnera lui naissance 10 ans plus tard à un jumeau tardif sur "Jukebox": Metal Heart. Les différences entre les 2 versions illustrent parfaitement l'évolution musicale de Cat Power en 10 ans. Alors que la première version laisse entendre une artiste certes touchante mais au chant encore incertain, sa relecture pour Jukebox nous offre une Chan Marshall maitrisant désormais parfaitement son art, tout en laissant toujours apparaitre ses fêlures. Du grand art.

La différence entre ces 2 périodes musicales de Cat Power peut aussi s'observer par l'intermédiaire de Naked, if you want to, à la fois présent sur "The Covers Record" et sur la version deluxe de "Jukebox".

 

Bien entendu, à l'image de Dylan son héros, c'est sur scène que Cat Power revisite avec le plus de constance et le plus de radicalité ses propres compositions. Une raison de plus si besoin était d'assister à toutes ses tournées...

 

King Rides By version 2011: link


Publié dans Divers

Commenter cet article